couv HVC 04b

Histoire vagabonde du cinéma

Vincent AMIEL, José MOURE

29,00 € inclus TVA unique 5,5%

 

fleche-collections5COLLECTION CINÉMA ET SÉRIES

Histoire vagabonde du cinéma

Vincent Amiel, José Moure

Du visage de Greta Garbo dans La Reine Christine en 1933 à celui, défiguré, de Jeff Goldblum dans La Mouche en 1986, des montagnes brutes filmées dans Visages d’enfants de Jacques Feyder en 1925 aux forêts symboliques imaginées par Terrence Malick pour Le Nouveau Monde en 2005, des trucages cinématographiques utilisés par Méliès dès 1896 aux technologies numériques à l’œuvre dans Gravity en 2013… Chacune de ces images fortes, sensibles, témoigne de métamorphoses, de réinventions, de basculements du cinéma à travers les âges, par le prisme de ce qu’en ont fait réalisateurs, acteurs, spectateurs, techniciens ou théoriciens. Et chacune sert de point de départ à une exploration thématique et historique du septième art.
Corps, décors, effets spéciaux, couleurs, montage, rires, larmes : à rebours d’une évolution continue et linéaire, cette approche très complète et pourtant très personnelle, signée de deux auteurs parmi les plus réputés, met en lumière les influences et tendances qui traversent les films, grands classiques ou méconnus, au gré des époques et des continents.

 

« Vincent Amiel et José Moure, profs à Paris-1, analysent l’évolution du septième art, baguenaudent parmi les périodes et les films, pointent les échos esthétiques et les impensés communs qu’ils mettent brillamment en perspective. »

N.S., L’Obs

« [Un] livre capital […]. Histoire vagabonde du cinéma constitue un instrument remarquable d’initiation aux problèmes artistiques et humains de la production cinématographique et de mise en situation de ces problèmes, dont le passé importe, mais aussi un éclairage propice à des travaux théoriques et critiques plus rigoureux. »

Alain Masson, Positif

« En proposant d’appréhender l’histoire du cinéma dans son mouvement général, dans le dialogue qu’entretiennent les oeuvres entre elles, à travers leurs histoires et leurs formes, des visages aux paysages, du montage à la couleur, plutôt que dans une approche purement chronologique, cette Histoire vagabonde du cinéma s’avère fort stimulante. »

Jérôme d’Estais, La Septième Obsession

« Le plus beau titre en ce moment […]. Un livre très stimulant et original. »

Laurent Delmas, « On aura tout vu », France inter

 

ISBN : 978-2-36358-346-8
Prix : 29 €
616 pages
Parution : 30 octobre 2020