la-tondue

La Tondue 1944-1947

Philippe FRÉTIGNÉ, Gérard LERAY

20,00 € inclus TVA unique 5,5%

fleche-collections5COLLECTION ENQUÊTES

La Tondue 1944-1947

Philippe FRÉTIGNÉ, Gérard LERAY

La photographie dite de la « Tondue de Chartres », prise par Robert Capa le 16 août 1944, est sans doute le document le plus représentatif du phénomène de l’épuration sauvage qui a entaché la Libération de la France au cours de l’été 1944. Or, elle a beau être mondialement connue, avoir été publiée dans un nombre considérable de journaux, magazines, ouvrages historiques et scolaires, avoir suscité émotions et commentaires, rares sont ceux qui connaissent l’histoire véritable de ses protagonistes.

Au fil d’un long travail de recherche au sein des archives judiciaires notamment, il a enfin été possible de reconstituer l’itinéraire familial et politique de cette femme martyrisée qui traverse, son enfant dans les bras, une foule hostile : victime sacrificielle, ou coupable avérée ?
À l’issue de cette enquête, c’est une société provinciale en proie aux déchirements idéologiques, mais aussi aux querelles de voisinage, aux ambitions et aux rancœurs de tous ordres, qui resurgit devant nous, avec une saisissante précision dans le détail.

« Les deux auteurs excellent à dépeindre le climat ambigu de la Libération, la circulation des rumeurs, les aléas du nouveau pouvoir civil, et le destin de toute une famille, les Touseau, ostracisés par leurs concitoyens. »
L’Histoire

« Qui était Simone Touseau, la célèbre tondue de Chartres immortalisée sur la pellicule par Robert Capa, le 16 août 1944, le jour de la Libération de la ville ? C’est en répondant à cette question avec une précision d’historiens et un sens aiguisé du récit que Philippe Frétigné et Gérard Leray ont écrit La Tondue. »
L’Écho républicain

« Une femme qu’on vient de tondre, son nouveau-né dans les bras pour fragile bouclier, serrée de près par un gardien casqué, huée par la foule, sur le pavé de Chartres, le 16 août 1944. Robert Capa était là, pour Life. Sa photo a fait le tour du monde. Mille fois reproduite, elle symbolise aujourd’hui encore le drame de l’épuration ‟sauvage” à la Libération, en France.
Deux professeurs d’histoire du coin sont partis à la recherche de cette malheureuse. Sans haine et sans crainte, avec cette intrépidité qui ennoblit la recherche historique. Leur enquête, orale comme sur archives, identifie la condamnée. Elle la suit, avec sa famille ‟collabo”, jusqu’à sa mort piteuse, en 1966. Surtout, elle ressuscite une société provinciale de zone occupée, avec les querelles rances relancées, l’écoute de la radio de Londres, les ‟traînées” et les ‟corbeaux”, les rumeurs chez le crémier et à la sortie de la messe.
Un petit livre d’histoire accomplie, où tout commence par une image. »
Jean-Pierre Rioux, Maison de l’Histoire de France

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ISBN : 978-2-36358-120-4
Prix : 18 €
224 pages
Parution novembre 2013